archive

Archives de Tag: Galerie Xavier Hufkens

Cette locution désigne historiquement, le cri d’une sentinelle qui ordonne à des passants de s’éloigner. On se tire, on se casse, on s’arrache, on sort, on se taille, on fout le camp, on prend la poudre d’escampette, on s’éclipse, on s’esquive, on s’échappe, on file, on dégage, on s’en va, on se barre, on met les voiles, on part, on quitte.

Renato Leotta à la Galeria Madragoa à Lisbonne

Un voyage en mer par Nicolas Jolly à la Charles Riva collection à Bruxelles

Daniel Gustav Cramer par Samuel Leuenberger pour Art Basel – Art parcours à Basel

Josh Smith à la Galerie Xavier Hufkens à Bruxelles

Walter de Maria à la Gagosian gallery – Britannia st à Londres

Johana Pošová & Barbora Fastrová chez Syntax à Lisbonne

Wolfgang Tillmans chez Maureen Paley à Londres

6233ffd2-550c-46b1-88af-daa83eb7bb8f
Wolfgang Tillmans, Eu campaign, 2016 – Courtoisie de l’artiste et de Maureen Paley, London

Le numéro complet est disponible sur abonnement.

C’est un fait, un indice, une perspective. La pleine satisfaction est servie ici par une picturalité gourmande, un goût affirmé pour les factures tangibles. Son appétit est déterminé, et n’importe quel autre vœu passe à coté de sa vaillance pour une vague espérance. La délectation qu’elle implique, est motivée par le caractère sensuel des moyens mis en œuvre pour envisager l’expérience de l’art comme un généreux festin. Plaisir.

Lesley Vance à la Galerie Xavier Hufkens à Bruxelles

Julie Beaufils à la Galerie Balice Hertling à Paris

Markus Amm à la Herald st Gallery à Londres

Pieter Vermeersch à la Carl Freedman Gallery à Londres

Sensation et sensualité par Nico Van Hout à Bozar à Bruxelles

Cecily Brown à la Galerie Gagosian à Paris

Samara Scott à The sunday painter à Londres

julie
Julie Beaufils, Baisser les baisers, acrylique, toile, 2014 – Courtoisie de l’artiste et de la Galerie BaliceHerlting, crédit photographique Claire Dorn

Le numéro complet est disponible sur abonnement.

La capitale des belges accueillait la trentième édition d’ArtBrussels, une foire agréable au sein d’une ville heureuse. Son réseau de galeries affichait un programme alléchant, partiellement effectif. J’ai été surpris par la relative mésorganisation de ce moment du calendrier où la logistique devrait pourtant être facilitée pour le visiteur qui préfère ne pas se heurter aux horaires capricieux de certains lieux. Mais parmi ce qui a pu être vu, j’ai eu le plaisir de noter une appétence évidente pour le dur, le concret, le sculptural. Cinq monographies et deux collectives alimentent ce constat.

Rosemarie Trockel au Wiels à Bruxelles

Prima Materia à la Gladstone Gallery à Bruxelles

Tom Holmes à la Galerie Catherine Bastide à Bruxelles

Year à Komplot à Bruxelles

Beatriz Olabarrieta à la Galerie Mot International à Bruxelles

Thomas Kiesewetter  à la Galerie Almine Rech à Bruxelles

Evan Holloway à la Galerie Xavier Hufkens à Bruxelles

> Thomas Kiesewetter, Mercury, 140x188x65cm, métal, peinture, 2012 – Courtesey Almine Rech

Autre capitale. Autre médium. Nous savons combien ces deux critères sont superficiels. Il n’empêche que le constat s’impose de façon explicite après deux jours passés à parcourir l’actualité bruxelloise. Rentrée oblige, la monographie est privilégiée. Toujours assez classique, mais pas honteuse, la visibilité donnée à la photographie affirme une certaine sobriété s’étalant de l’expérimental au documentaire.

Jeff Wall à Bozar à Bruxelles

Beyond the document à Bozar à Bruxelles

Walead Beshty à la Galerie Rodolphe Janssen à Bruxelles

Jean-Luc Mylayne à la Galerie Gladstone à Bruxelles

Clunie Reid à la Galerie Mot International à Bruxelles

Florian Maier-Aichen à la Galerie Baronian_Francey à Bruxelles

Adam Fuss à la Galerie Xavier Hufkens à Bruxelles

Avant la prise de congé annuel des galeries, une ballade de trois jours me permit de parcourir l’actualité artistique proposée par Bruxelles, ville délicieuse, si agréable à silloner. Entre espaces particuliers et institutions publiques, j’ai pu retrouver la programmation de fin de saison d’une trentaine de lieux. Focus sur mes surprises.

Radical Postures à la Galerie Les Filles-du-Calvaire à Bruxelles

Sylvie Fleury à la Galerie Almine Rech à Bruxelles

Jan Vercruysse à la Galerie Xavier Hufkens à Bruxelles

Rehabilitation au Wiels à Bruxelles

José Maria Sicilia à la Galerie Meessen de Clercq et à la Maison d’Erasme à Bruxelles

Le Faux Miroir par Bob Nickas à la Galerie Rodolphe Janssen à Bruxelles

Agnès Varda à la Galerie Nathalie Obadia à Bruxelles

Ce belgicisme me permet de qualifier la richesse de l’offre culturelle en matière de création contemporaine dans la ville de Bruxelles durant la période où se tenait sa foire d’art contemporain. Artbrussels est un évènement particulièrement agréable de part son échelle, à la fois dense et humaine, excitante mais supportable. Rassemblant tout de même cent soixante-dix-huit galeries de plus de vingt-cinq pays, la foire doit peut-être simplement son succès à sa capacité à réunir quantité et qualité. Les expositions sélectionnées dans ce numéro esquisseront le contexte dans lequel s’est inscrit cette vingt-sixième édition.

Arne Quinze sur l’avenue de la Toison d’Or à Bruxelles

Erwan Mahéo à la Galerie Catherine Bastide à Bruxelles

Chris Brodahl à la Galerie Xavier Hufkens à Bruxelles

Mike Kelley au Wiels à Bruxelles

Michael Beutler chez Dependance à Bruxelles

Apocabliss à la A.l.i.c.e Gallery à Bruxelles

Hedwig  à la Galerie Baronian-Francey à Bruxelles