archive

Vilnius

Les désirs nocturnes peuvent devenir encombrants. Il est alors plus confortable vis-à-vis de la morale, de clamer avoir été visité par un démon exotique, plutôt que d’assumer être à l’origine de ces délicieux tourments. Dans l’imagerie séculaire, cette mystérieuse charge sexuelle est représentée en monstre pesant de tout son poids sur la poitrine de sa victime. Étymologiquement, le terme désigne celui qui se couche sur. Le pendant féminin de la créature est le Succube, qui se couche sous.

Louisa Gagliardi chez Pilar Corrias à Londres

Adomas Danusevičius à Titanikas – Vilnius academy of arts à Vilnius

Ruins in the snow chez High art à Paris

Gerald Petit à la Galerie Triple V à Paris

Body and darkness par Paulius Andriuškevičius à la Galerija Vartai à Vilnius

Aubades – Land art for aliens par Julia Moritz & Bob van der Wal chez Weiss Falk à Bâle

Greg Parma Smith au Mamco à Genève

49907830-7b7b-489b-80a1-e4833fe832d2
Gerald Petit, Sans titre (C#0), 40x30cm, huile, bois, 2016 – Courtoisie de l’artiste et la galerie Triple V, Paris

Le numéro complet est disponible sur abonnement.

Certaines pratiques alternatives l’érige en vrai remède. Cette méthode porte sur les vertus curatives du rayonnement lumineux selon sa diffraction en différents spectres, appliquée à certaines parties du corps. Envisageons simplement ici, les bienfaits de notre exposition à la couleur, dans sa charge la plus intense.

Josef Albers chez David Zwirner à Londres

Nicholas Roerich à la Vilnius picture gallery – Lithuanian art museum à Vilnius

Playground à la Galerie Emmanuel Hervé à Paris

Goetheanum à Dornach

Megan Rooney chez Freymond-Guth fine arts à Bâle

Adrien Vescovi à la Galerie Ceysson & Benetière à Saint-Etienne

Claude Monet à la Fondation Beyeler à Riehen

ad3e7912-c671-437b-b970-9cbd84ecfd80
Lisa Beck, Akh II, 20x15cm, peinture émaillée, bois, miroir, 2016 – Courtoisie de l’artiste et la Galerie Samy Abraham, Paris

Le numéro complet est disponible sur abonnement.