archive

Hanovre

La rentrée marque une transition entre l’indolence de l’été et l’excitation déraisonnable des foires automnales. Avec une certaine nonchalance, elle mâchouille une énergie élastique. A l’échelle européenne, l’éminence d’une pratique sculpturale est à signaler. Elle concerne des artistes qui triturent des matériaux gourmands en se permettant une palette large et franche. Ainsi à Hanovre, Londres, Paris, Luxembourg et Bruxelles, la souplesse des choses est mise à l’épreuve d’ambitions cosmétiques.

Rachel Harrison au Kestnergesellschaft à Hanovre

Marisa Merz à la Serpentine gallery à Londres

Sarah Tritz à la Galerie Anne Barrault à Paris

Richard Tuttle à la Galerie Marian Goodman à Paris

Folkert de Jong au Mudam – Musée d’art moderne Grand-Duc Jean à Luxembourg

Candy à la Galerie Blain Southern à Londres

Sterling Ruby à la Charles Riva Collection à Bruxelles

Messages envoy&AOk-s-2792

Sarah Tritz, Ma femme, 64.5x36cm, chêne, peinture à l’huile, tissus, 2013 –
Courtoisie de l’artiste et la galerie Anne Barrault Paris

Le numéro complet est disponible sur abonnement.

Publicités