archive

Tallinn

Épouse et mère, elle est la première femme apparaissant dans la mythologie estonienne, se mariant avec le fondateur du pays et enfantant un héros. L’épopée nationale décrit ainsi la constitution d’un état autant que le développement existentiel d’un individu, son fils. La capitale naît de la colline qu’elle façonne en empilant des pierres pour faire une sépulture à son mari défunt, tout en pleurant toutes ses larmes pour former un lac voisin. L’inconsolable est toujours représentée selon la solennité d’une veuve. Elle est définitivement minérale, transformée en rocher par les dieux pour éloigner tout prétendant. Aujourd’hui, elle prête son nom à des tablettes de chocolat ou une liaison maritime en ferry, voyant son charisme immortalisé en valeur culturelle. Elle demeure un corps-monument.

Treasury à Kumu – Art Museum of Estonia à Tallinn

John DeAndrea à la Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois à Paris

BT13 – Give Up The Ghost, Tallinn par Vincent Honoré au Tallinn Art Hall à Tallinn

Peter Hujar à The Morgan Library & Museum à New York

Michel Sittow à Kumu – Art Museum of Estonia à Tallinn

All Too Human à la Tate Britain à Londres

Adamson-Eric à l’Adamson-Eric Museum – Art Museum of Estonia à Tallinn

6fad2fb6-29b3-47ce-8936-efa2ee06d4c3
Peter Hujar, Candy Darling on her Deathbed, tirage argentique, 1973 – Collection of Ronay and Richard Menschel © Peter Hujar Archive LLC

Le numéro complet est disponible sur abonnement – Full issue on subscription

Publicités