archive

Frankfurt am Main

Le placement du mobilier, l’ajout de cloisons, le choix de la couleur des murs ou la coordination des textiles sont généralement relégués au bas de la hiérarchie du bâtiment, couche superficielle qui vient vernir toute construction en sa face interne. L’ambition moderniste bouscula pourtant ces échelons avec la perspective d’un art total qui engloberait le monde dans ses moindres détails, du gros œuvre à la finition la plus accessoire. Aujourd’hui dans les arts plastiques, le vocabulaire de la décoration poursuit sa revanche.

Franz West au Mmk – Museum für moderne kunst à Frankfurt-am-main

Display@ à la Galerie Hussenot à Paris

Decorum par Anne Dressen au Mamvp – Musée d’art moderne de la ville de Paris à Paris

Michel Aubry au Crédac – Centre d’art contemporain à Ivry-sur-seine

After à la Galerie Jgm à Paris

Farah Atassi à la Galerie Xippas à Paris

Claude Rutault à la Galerie Perrotin à Paris

Messages envoy&AOk-s-2763

Pae White, Berlin B, 290x440cm, coton, polyester, toile, 2012

Le numéro complet est disponible sur abonnement.

Publicités

En place de l’accoutumée chronique arlésienne, j’ai décidé cet été d’élargir la géographie de ce focus photosensible pour embrasser l’actualité de notre continent en la matière. Il ne s’agit en rien d’un élan prospectif, d’autres numéros s’en sont chargés et s’en chargeront encore, mais au contraire, d’un constat signifiant la vitalité d’éminentes pointures. Six signatures s’articulent ainsi autour d’un évènement collectif, pour attester l’imagier contemporain que chacun d’entre eux alimente, et titiller le statut documentaire inhérent à tout témoignage visuel.

Wolfgang Tillmans par Beatrix Ruf à l’Atelier de chaudronnerie de la grande halle à Arles

Philip-Lorca diCorcia par Katharina Dohm à la Schirn kunsthalle à Frankfurt-am-main

Elina Brotherus à la Galerie gb agency à Paris

Hirsohi Sugimoto à l’Église Saint-Blaise et à l’Espace Van Gogh à Arles

fALSE fAKES – Vraisfauxsemblants par Joerg Bader au Centre de la photographie à Genève

Ed Ruscha par Christian Müller au Kunstmuseum à Basel

Jochen Lempert par Brigitte Kölle à la Hamburger kunsthalle à Hamburg

Messages envoy&AOk-s-2459
Jochen Lempert, Untitled, tirage argentique, 2010 – © VG Bild-Kunst Bonn

Paris grelotte sous les températures hivernales. A Beaubourg, la nouvelle approche du grand expressionniste norvégien fait évènement, et motive quelques expositions parisiennes auxquelles s’agrègent d’autres encore. Les artistes de cette chronique partagent des racines scandinaves. Ces peuples nordiques passionnent, pour les extrêmes qu’ils représentent. En harmonie perpétuelle avec la nature entre Arctique et Occident, ces européens d’une beauté légendaire sont les descendants de sanguinaires barbares tout en cultivant aujourd’hui la réputation de la citoyenneté la plus élégante. Voyons ce que vaut cette caricature.

Norsk à la Galerie Jérôme Poggi et chez Primo Piano à Paris

Edvard Munch – L’oeil moderne par Angela Lampe au Centre Pompidou à Paris

L’univers d’Edvard Munch au Musée des Beaux-Arts de Caen

Pia Rönicke à la galerie gb agency à Paris

Erró à la Schirn Kunsthalle à Frankfurt am Main

Henrik Samuelsson à la Galerie Laurent Godin à Paris

Eva Nielsen à la Galerie Dominique Fiat à Paris

Longer le Rhin romantique dans la flamboyance de l’automne est une inoubliable expérience. Hantée par de nombreuses légendes qui enchantaient les marins d’eau douce, cette contrée minérale et humide se concentre sur un tronçon précis ayant les villes de Wiesbaden en amont, et Koblenz et Köln en aval. La destination, étrangement catholique, respecte le congé de la Toussaint. Cette circonstance m’empêcha d’approcher la vivacité de la scène contemporaine représentée par les galeries, me reportant alors sur le patrimoine architectural et les impressionnantes collections de musées. Notre numéro témoignera donc plutôt de l’antichambre de cette aventure, à savoir l’actualité artistique à Karlsruhe et Frankfurt. Mystères et rocailles étiolaient les expositions, là aussi.

Katinka Bock à la Galerie Meyer Riegger à Karlsruhe

Matthias Bitzer à la Galerie Kadel-Willborn à Karlsruhe

Helen Feifel à la Galerie Kadel-Willborn / Upstairs à Karlsruhe

Try to describe the colour of pure (still) water, my dear à la Badischer Kunstverein à Karlsruhe

Hamlet Hovsepian à la Badischer Kunstverein à Karlsruhe

Otto D. Handschuh à la galerie Weingrüll à Karlsruhe

20 Jahre Gegenwart au MMK, au MMK Zollmt et au MainTor-Areal à Frankfut am Main