archive

Archives Mensuelles: juin 2008

Il faut bien un mois pour se remettre de la trente-neuvième édition de la foire d’art contemporain la plus importante au monde qui s’est déroulée à Bâle du 4 au 8 juin 2008. J’emprunte le nom de l’aéroport que la ville partage avec sa voisine Mulhouse pour intituler ce numéro qui nous permettra d’atterrir dans le dynamique centre européen formés par les deux localités. Bien que parasitée par un évènement sportif investissant tout le pays et son Autriche limitrophe au nom du ballon rond, la bourgade helvète sait accueillir ses esthètes en offrant une riche programmation dispersée dans les nombreux lieux de son réseau culturel. Et les ponts enjambant le Rhin arborent de multiples fanions simultanément aux couleurs d’Art39Basel et de l’Euro 08, double orientation extravagante
envisageant la transversalité de footballeurs sur les stands et de galeristes sur le stade.

Mulhouse008 au Parc des Exposition à Mulhouse

Daniel Buren sur la ligne 2 du Tram à Mulhouse

Ahmet Ögüt à la Kunsthalle à Basel

Ornament neu aufgelegt au Schweizerisches Architekturmuseum à Basel

Olafur Eliasson au Museum für Gegenwartskunst à Basel

Art Unlimited au  Messe à Basel

Art Statement au Messe à Basel

Publicités

La ligne TGV reliant Paris à la capitale européenne fête son première anniversaire. Vous y voilà donc en 2h20 si la Sncf le veut bien. Vous serez accueilli par une gare dont la courageuse extension englobe le bâtiment originel sous une bulle de verre dont la translucidité dépend des conditions atmosphériques. Vous évoluerez dans les rues sinueuses et c’est au-delà de pans parfois zébrés de colombages que vous apercevrez la magnétique cathédrale dont l’unique flèche s’affiche aujourd’hui sans pudeur après des décennies de travaux. La métropole alsacienne bénéficie d’un réseau d’une dizaine de lieux proposant de l’art contemporain rehaussé de riches musées historiques.

Strasbourg 1400 au Musée de l’Oeuvre Notre-Dame à Strasbourg

Michelangelo Pistoletto à l’Espace Apollonia à Strasbourg

Pierre Savatier à la Galerie Yves Iffrig à Strasbourg

Le Temps au Temps chez Riff Art Projects à Strasbourg

Bestiaire à la galerie Chantal Bamberger à Strasbourg

Balthazar Burkhard au Mamcs à Strasbourg

Instants Anonymes au Mamcs à Strasbourg

L’intitulé de cette chronique pourrait correspondre au nom anglophone d’une navette spatiale américaine projetée dans le comos pour de prometteuses orbites terrestres. Mais l’aventure proposée est bien plus abordable puisqu’il s’agit d’une promenade attentive entre les structures de deux communes du Val de Marne géographiquement indissociables dans leur voisinnage avec la capitale et dont l’exotique orthographe donne l’impression que l’on a défini leur nom selon l’agencement aléatoire de cinq même lettres. Il me paraîssait important de souligner le dynamisme de cette zone dont l’historique politique culturelle est maintenant installée depuis près d’un
demi-siècle. Programme de bourses d’art monumental, multiples commandes publiques, espaces d’exposition publics et privés, projets architecturaux intrépides et premier musée d’art contemporain en Ile-de-France, la générosité de l’offre culturelle de ce territoire contenu entre les lignes du Rer C et du Métro 7 veut proposer de « l’accessible par tous ». Tous, je ne sais pas, mais nous, oui. Profitons-en.

Urbaines Ellipses à la Galerie Fernand Léger à Ivry-sur-Seine

A listening room par Manuel Cirauqui chez Anne+ Art Projects à Ivry-sur-Seine

Abdelkader Benchamma à la Galerie Municipale à Vitry-sur-Seine

Être présent au monde au Mac/Val à Vitry-sur-Seine

Mark Wallinger au Mac/Val à Vitry-sur-Seine

Claude Closky au Mac/Val à Vitry-sur-Seine

Alain Séchas au Mac/Val à Vitry-sur-seine

De la magie, chaque oeuvre en relève sûrement. L’acte de transformation qu’opère l’artiste lorsqu’il crée génère un magnétisme plus ou moins puissant qui captivera le spectateur en son champ. Mais l’enchantement n’est parfois que trop court et disparaît avec ses artifices lorsque la formule incantatoire se fatigue. Nous nous égarerons cette semaine entre la fascination profonde du charme et l’effet superficiel du sortilège en approchant l’actualité de ces mages et sorciers qui cultivent le vocabulaire du fantastique.

The Freak Show à La Monnaie de Paris

Lilian Bourgeat au Château des Adhémar à Montélimar

Tadashi Kawamata à la Galerie Kamel Mennour à Paris

Aya Takano à la Galerie Emmanuel Perrotin à Paris

Katia Bourdarel à la Galerie la B*A*N*K à Paris

Axel Pahlavi à la Galerie Eva Hober à Paris

Daniel Firman au Palais de Tokyo à Paris

Issu du vocubulaire photographique, le mot « cliché » désigne originellement le phototype négatif à partir duquel on peut tirer un grand nombre d’épreuves positives. Ancré historiquement dans le lexique de l’image, on comprend ainsi le sens courant qu’on lui attribue aujourd’hui, élément visuel répété encore et encore pour créer un stéréotype à l’échelle d’une culture jusqu’à devenir un adjectif synonyme de poncif. Au-delà du caractère dépréciatif parfois associé à ce qu’il représente pour les raisons qui font sa force, le cliché reste le témoin d’un partage, signe unificateur puisque chacun le reconnaît comme tel. Envisagé comme un code, nous verrons à travers la sélection de cette semaine comment les artistes se l’approprient, le bousculent, le confortent ou le créent.

Olive Martin à la Galerie Maisonneuve à Paris

Valérie Belin à la Mep – Maison Européenne de la Photograhie à Paris

Yasumasa Morimura à la Galerie Taddaeus Ropac à Paris

Yan Lei à la Galerie Paul Frèches à Paris

Guy Limone  à la Galerie Emmanuel Perrotin à Paris

Pilar Albarracín à la Maison Rouge à Paris

Des jeunes gens mödernes à la Galerie du Jour à Paris