archive

New York

Vague ou construit, il est le socle de notre environnement. Et son mode de représentation motive les productions graphiques. Dans le prolongement de la réflexion soulevée par Atlas que j’évoquais la semaine passée, nous parcourrons ici quelques expositions qui envisagent d’abord l’artiste comme le cartographe du monde. Cette documentation du territoire est nécessaire à l’architecte pour optimiser ses projets. Missions photographiques et autres méthodes de relevé nous conduiront ensuite vers le meilleur du bâti.

Locations à la Paula Cooper Gallery à New York

Topography/Typography chez Brooke Alexander Editions à New York

Richard Long chez Haunch of Venison à Londres

Pour une république des rêves au Crac Alsace à Altkirch

L’avenir du paysage à la Semiose Galerie à Paris

Diep#2 sur la Côte d’Albâtre autour de Dieppe

Peter Zumthor devant la Serpentine Gallery à Londres

Publicités

La réelle surprise quant à l’actualité artistique de la ville, fut la grande visibilité des productions photographiques. En effet, je ne pense pas avoir jusque-là parcouru une scène où le sensible médium bénéficiait d’une telle présence en galeries et musées. Alors qu’ailleurs, les clichés contemporains doivent, pour exister dans leur audace, se réfugier sur la blogosphère ou dans des éditions confidentielles, ils jouissent ici de circuits classiques, donc d’un marché qui les permettent. Les Etats-Unis sont intimement liés à l’Histoire de la Photographie, et cet art incarne une idée de la modernité bien assortie au propre développement du pays. Mais l’Europe et surtout la France ne sont pas innocentes dans cette aventure du papier impressionné. Je ne vois donc pas de raisons historiques évidentes à mon constat. Un premier voyage n’autorise pas à généraliser de la sorte, et il faudra à l’avenir préciser mon hypothèse pour définir si cette heureuse omniprésence fut circonstancielle, ou si elle trouve vraiment là, un terreau fertile à sa persistance.

Night Vision au Met à New York

Sigmar Polke à la Galerie Leo Koenig à New York

Boris Mikhailov au Moma à New York

Laurel Nakadate à la Leslie Tonkonow Gallery et au P.S.1 à New York

Roe Ethridge à la Andrew Kreps Gallery à New York

Ilit Azoulay à la Andrea Meislin Gallery à New York

Praxis à la Elizabeth Dee Gallery à New York

Ce deuxième numéro est beaucoup plus enthousiaste. Jour après jour, la géographie se fait plus familière et je commence à localiser des galeries ravissantes. Les informations circulent assez peu, et les évènements de qualité furent laborieux à dénicher. Toujours, l’ardeur et la disponibilité seront nécessaires pour explorer vigoureusement cette terre nouvelle, et finir par parcourir cent quatre-vingt-dix expositions en neuf jours. Notre sélection se concentrera maintenant sur les quartiers situés au Sud de Manhattan, quittant même l’île par sa rive orientale pour découvrir le Queens et Brooklyn.

Steven Claydon à la Kimmerich Gallery à New York

Indeterminate Activity à la Nicelle Beauchene Gallery à New York

Miriam Böhm – Rosy Keyser – Erin Shirreff à la Lisa Cooley Gallery à New York

Aaron Smith à la Sloan Fine Art Gallery à New York

Free Soil à la Canada Gallery à New York

Time Again au Sculpture Center à New York

Martin Oppel à la The Journal Gallery à New York

Enfin. Je traverse l’Océan Atlantique pour séjourner une bonne semaine à New York où je rédige ce présent numéro. C’est avec une excitation évidente que je parcours activement Manhattan et ses environs, à la découverte d’une actualité artistique pas si facile à localiser. Bien-sûr, quelques agendas et recommandations vous guident vers les destinations classiques qu’offre la ville en matière d’art contemporain. Ces bases sont nécessaires, mais l’objectif est d’aller bien au-delà. Et ce n’est pas vraiment ce premier volet d’une série de chroniques newyorkaises qui en témoignera. J’ai en effet d’abord choisi de me concentrer sur une zone géographique sans grandes surprises. Et plutôt que de développer toute l’actualité des institutions de ce centre-ville, nous commencerons par quelques figures américaines de l’histoire de l’art récente, présentées par de monolithiques galeries de Chelsea pour continuer vers une plus jeune génération, compatriote.

Donald Judd à la David Zwirner Gallery à New York

Sol LeWitt à la Paula Cooper Gallery à New York

John Chamberlain à la Gagosian Gallery et à The Pace Gallery à New York

Keith Haring à la Gladstone Gallery à New York

Richard Tuttle à The Pace à New York

Garth Weiser à la Casey Kaplan Gallery à New York

Cory Arcangel au Whitney Museum of American Art à New York