archive

Chelles

Électrons, bits et lumens se répandent pour nous emporter dans des flots de fictions. Un débit exponentiel arrose nos moniteurs. Les artistes travaillent à le canaliser, formulent des œuvres qui concentrent cette énergie présente, et s’en font le réservoir manifeste. Qu’il s’agisse de données, d’enthousiasme ou de lumière, endiguer l’écoulement est nécessaire pour mieux jouir de ses qualités.

Ryan Trecartin par Kevin McGarry sur Vdrome en ligne

Entre-temps… Brusquement, et ensuite par Gunnar B. Kvaran en cinq lieux à Lyon

David Douard aux Églises à Chelles

à la Galerie High art à Paris

Les méprises par Sarah Holveck au Collège François Villon à Paris

Thomas Mailaender à la Galerie Bertrand Grimont à Paris

Hannah Whitaker à la Galerie Christophe Gaillard à Paris

Messages envoy&AOk-s-2987

David Douard, Glory hole, 12′, vidéo, 2013 – Courtoisie de l’artiste

Le numéro complet est disponible sur abonnement.

Publicités

Alors que ces belles initiatives font généralement hurler les esprits conservateurs, la production d’œuvres en contexte religieux ou désacralisé devient une formule classique de valorisation du patrimoine chrétien. Désertés par les fidèles-même, ces volumes disponibles s’offrent comme écrin de prestige à des pièces conçues pour l’occasion, précisément. J’emprunte notre intitulé à une manifestation bretonne dont cette confrontation est le principe-même. Et voilà un panorama particulièrement français, répertoire de lieux indéniablement conditionnés par leur voûtes et fantômes lithurgiques. La question du sacré n’est jamais complètement évacuée. Elle ne peut l’être, quoiqu’il en soit.

Clément Rodzielski à la Chapelle du Frac Champagne-Ardenne à Reims

Adel Abdessemed au Musée d’Unterlinden à Colmar

Yan Pei-Ming à la Chapelle de l’oratoire du Musée des Beaux-arts à Nantes

Michel Blazy au Collège des Bernardins à Paris

Soraya Rhofir aux Églises à Chelles

Vincent Lamouroux à l’Abbaye de Maubuisson à Saint-Ouen l’Aumône

L’art dans les chapelles #21 par Emilie Ovaere & Corthay Karim Ghaddab dans le pays de Pontivy

> Jacques Julien, La traversée (détail), 2012 à la Chapelle Locmaria à Séglien –                            Crédit photographique : Stéphane Cuisset

Certains artistes prennent un plaisir immodéré à tout produire eux-même, à frôler le rôle du démiurge absolu sans qui rien n’existerait. Cette chronique se penchera sur les autres, ceux qui au contraire affirme une forme de recyclage en s’appropriant avant tout des images dont ils ne sont pas l’auteur. Ceux-là portent alors la responsabilité d’une visibilité renouvelée, ce qui revient également à signer une création. Les expositions réunies aujourd’hui ne témoignent pas d’une pratique systématique, mais plutôt d’emprunts ponctuels. Il s’agira de prêter ici attention aux modalités qui donnent à voir ces collections.

Hans-Peter Feldmann à la Serpentine Gallery à Londres

Zoe Leonard au Camden Arts Centre à Londres et à la Galerie Raffaella Cortese à Milan

Lothar Hempel à la Galerie art:concept à Paris

Emilie Pitoiset aux Eglises à Chelless

« During the Second World War,… » chez Peep-Hole à Milan

Matthew Darbyshire à la Galerie Jousse Entreprise à Paris

Babak Ghazi chez Raven Row à Londres

> Babak Ghazi, Trade Cards (detail from Lifework), 2008-

L’adjectif fait souvent sourire et il n’est pas évident à utiliser dans le langage courant, tant sa connotation cosmique est puissante. Mais la conquête de l’espace n’a pas toujours été sidérale et il faudra réussir à envisager cet épithète dans des proportions plus modestes. Mystère de la troisième dimension, la profondeur est ce qui éloigne ou rapproche de l’observateur. Elle sépare les plans et permet de penser la perspective, interrogation conceptuelle et picturale majeure de l’histoire de la représentation. Témoignant principalement d’installations tout en interrogeant la réalité tangible des autres médiums dans l’espace d’exposition, ce numéro présentera des plasticiens qui s’adressent de front à nos sens, négociant avec le vide et le plein.

Farah Atassi et Élodie Lesourd aux Églises à Chelles

Claude Lévêque à la Galerie des Galeries à Paris

Immersion par le Musée de Valence à l’Imprimerie Céas à Valence

Ann Veronica Janssens au Château des Adhémar à Montélimar

Fred Sandback à la WhiteChapel Gallery à Londres

Et si l’espace n’était qu’une dimension intérieure au Cac Abbaye Saint André à Meymac

Krijn de Koning au Musée des Beaux-Arts à Nantes