archive

Archives Mensuelles: novembre 2013

Apparat et solennité déterminent des rituels impénétrables, à l’attention unique des initiés, bien qu’ils fascinent tous les autres. Selon des chorégraphies propres, les êtres perpétuent assidument une gestuelle métaphorique confortant par sa répétition la persistance d’une communauté, qui intègre ou exclut par définition. Un maniérisme extrême qualifie son contenu et sa façon, pour la parade publique autant que le conciliabule le plus confidentiel.

Kate Newby à La loge à Bruxelles

Matthew Barney à la BnF – Bibliothèque nationale de France site Mitterrand à Paris

Jeune création 2013 au Centquatre à Paris

Le mouvement des choses par le Frac Champagne-Ardenne à La ménagerie de verre à Paris

Prinz Gholam à la Galerie Jocelyn Wolff à Paris

Illuminations au Palais des beaux-arts à Lille

Éliane Radigue & Xavier Veilhan par la Fondation Hermès au Théâtre cité internationale à Paris

Messages envoy&AOk-s-2917
Éliane Radigue & Xavier Veilhan, Systema occam, 2013 –
© Les artistes, Adagp Paris 2013 et crédit photographique Diane Arques

Le numéro complet est disponible sur abonnement.

 

Publicités

Que ce soit dans la formulation d’une pensée à exprimer ou la mise en forme sensible d’un objet à transmettre, tout élément doit trouver sa juste manière pour être partagé. Avec la nature morte pour tradition, des auteurs s’évertuent à donner à voir. Le commissariat d’exposition s’inscrit alors au cœur de cette préoccupation. Cette perspective m’a hanté au point d’y consacrer un mémoire, et l’ouvrage n’a pas mis fin à l’extrême excitation que la problématique anime, bien au contraire.

Giorgio Morandi par Maria Cristina Bandera à Bozar – Palais des beaux-arts à Bruxelles

Maude Maris à la Galerie Isabelle Gounod à Paris

Haim Steinbach à la White cube Gallery – Mason’s yard à Londres

Wesley Meuris par Florence Ostende à la Galerie Jérôme Poggi à Paris

Mingei : Are you here ? par Nicolas Trembley à la Pace Gallery – Lexington street à Londres

Irene Kopelman par Guillaumes Désanges à la Verrière Hermès à Bruxelles

Une exposition universelle (section documentaire) au Parking -3 et au Musée à Louvain-la-neuve

Messages envoy&AOk-s-2896
Par Michel François & Guillaume Désanges au Musée de Louvain-la-neuve

Le numéro complet est disponible sur abonnement.

 

Essentielles, existentielles, la perception autant que la tentative sont à entendre dans l’épaisseur de notre intitulé. La maturité s’acquiert par son biais, dans une succession couplée de sensations et d’expérimentations. Deux monographies magistrales dominent cette perspective en bousculant complètement le contexte institutionnel où elles prennent place. Leur font écho plusieurs initiatives qui se ménagent au contraire, un environnement alternatif pour révolutionner les façons de montrer. C’est à toute notre sensibilité et notre sensorialité que l’on s’adresse, l’œil toujours, mais aussi l’oreille, la bouche, le reste. Plus que voir, il s’agit de vivre.

Pierre Huyghe par Emma Lavigne au Centre pompidou à Paris

Borderline par Charlotte Cosson & Emmanuelle Luciani à la Gad à Marseille

Open heart surgery par Aya Mousawi & Simon Sakhai à The moving museum à Londres

Oliver Beer à la Galerie Thaddaeus Ropac à Pantin

Philippe Parreno au Palais de tokyo à Paris

Cookbook par Nicolas Bourriaud au Palais des beaux-arts à l’Ensba à Paris

2, 4, 3 par Joseph Meidan au 243 rue Saint martin à Paris

Messages envoy&AOk-s-2875
Pierre Huyghe, Beetle juice, cocktail, 2012

Le numéro complet est disponible sur abonnement.