archive

Münster

De l’immense bacchanale au duvet que l’on déroule en urgence, l’hospitalité s’incarne en différents degrés consistant toujours à ouvrir sa porte. Loger et nourrir l’étranger est dans certaines sociétés, une obligation régie par des conventions bien tracées. Plus généralement, elle relève aujourd’hui d’un subtile équilibre entre l’assistance à autrui et la sécurité de soi.

Eleanor Antin à la Richard Saltoun Gallery à Londres

Zoe Williams à DRAF Studio à Londres

Bloomsbury Art & Design à The Courtauld Gallery à Londres

Daniel Spoerri à la Galerie Anne Barrault à Paris

Susan Cianciolo chez Modern Art Stuart Shave à Londres

Tom Burr à Westfälischer Kunstverein à Münster

Levitt France, une utopie pavillonnaire par Béatrice Andrieux au Magasin électrique à Arles

ef083429-3cde-4d44-b194-5a8d51f17796
Zoe Williams, Performance Ceremony of the Void, DRAF Studio, 2017 – Courtoisie de l’artiste et de la Galerie Antoine Levi Paris, crédit photographique Dan Weill

Le numéro complet est disponible sur abonnement.

Publicités

C’est une première dans l’histoire de la chronique. Le cinq cent troisième numéro est intégralement consacré à une seule et même manifestation. La fréquence décennale, le casting de rêve, la production haute-couture, l’ancrage sur le terrain, l’ampleur et l’audace font partie des raisons qui justifient un tel choix éditorial. Par ailleurs, la réalité de cet événement est extrêmement nourrissante, valant largement sept bonnes expositions, voire plus. La prochaine édition se tiendra tout naturellement, en 2027.

53be287e-e72d-4064-8792-10277c99b482
Pierre Huyghe, After ALife Ahead, 2017 – Crédit photographique Ola Rindal

Le numéro complet est disponible sur abonnement.