archive

Archives de Tag: Galerie Karsten Greve

J’ai passé ma scolarité à écrire ce mot dans le champs réservé au métier du père sur les fiches de renseignements. Sans me poser à l’époque davantage de questions quant à le spécificité de la profession au sein de la guilde des ouvriers du bâtiment, je constatais surtout cette éternelle pellicule blanche qui le recouvrait au retour du chantier chaque soir de mon enfance primaire. Généralement cet aura poudreux s’accompagnait de croûtes minérales sur les mains et les cheveux parfois. Ni maçon, ni staffeur, le métier doit évoluer entre structure et ornement, enduisant la première, anticipant le second, intermédiaire discret entre la technicité et le goût.

Romain Vicari au 13U à Sciences po à Paris

Xavier Antin à la Galerie Crèvecoeur à Paris

Fausto Melotti à la Galerie Karsten Greve à Paris

A blinded nomad draws a zodiac à l’Oval Gallery à Londres

Benoît Maire à la Hollybush gardens Gallery à Londres

Estèla Alliaud  au Pavillon à Pantin

Josué Rauscher au Poctb – Le pays où le ciel est toujours bleu à Orléans

Messages envoy&AOk-s-3612

Romain Vicari, Araruama, 2014 – Courtoisie de l’artiste

Le numéro complet est disponible sur abonnement.

Un semblant de rêverie paraît surgir. Un soupir peut-être. Pas du tout. Hors de question de sombrer dans la désillusion, il s’agit plutôt d’entendre le puissant conditionnel que l’expression implique. L’éventualité et l’exclusivité s’imposent alors, giflant d’une intonation affirmative, ce qui aurait pu ressembler à une plainte. En inversant les éléments, le sens s’explicite d’emblée. Reste une forme d’exigence stricte et fantaisiste. Nous en sommes sûr, mais rien n’est certain.

Vers une hypothèse par Andrea Rodriguez Novoa au Fort du bruissin à Francheville

Philippe Parreno par Hans-Ulrich Obrist à la galerie Cahiers d’art à Paris

Slave to art par Emilie Bujès à la Galerie Marcelle Alix à Paris

Stefan Brüggemann à la Galerie Jonathan Viner à Londres

J’ouvre les yeux et tu es là par Christophe Gallois au Mudam à Luxembourg

Formes et forces par Raphaël Zarka au Mamcs dans le cadre de Pièces montrées à Strasbourg

Cy Twombly à la Galerie Karsten Greve à Paris

Messages envoy&AOk-s-3067
Rémy Zaugg, Série Le monde voit, alu, peinture, sérigraphie, 2000 –
Collection Mudam Luxembourg

Le numéro complet est disponible sur abonnement.

Rien dans ce mot ne laisse présager les charmes d’une couleur qui s’estompe. Sa construction lexicale se noie effectivement dans le péjoratif, à un niveau excluant toute qualité. C’est pourtant bien ainsi que la langue française caractérise cet irrésistible effet fondu, doux, voire doucereux. Photogéniques, ces crépuscules guideront un numéro captivé par les gammes flamboyantes ponctuant cette rentrée éthérée.

Raúl Illarramendi à la Galerie Karsten Greve à Paris

Niek van de Steeg à la Galerie Tator à Lyon

Alex Israel par Éric Troncy au Consortium à Dijon

Void à la Galerie Super dakota à Bruxelles

Jean Messagier à la Galerie Bernard Ceysson à Paris

Docks art fair 2013 au Siège GL events à Lyon

Justin Morin à la Galerie Jeanroch Dard à Paris

Messages envoy&AOk-s-2668

Sylvain Couzinet Jacques, Outstanding nominals, 2013 – Courtoisie de l’artiste et Un-spaced

Le numéro complet est disponible sur abonnement.

Voilà un mot découvert en pleine période de la Toussaint. Les thrènes, dans la Grèce Antique, désignaient des chants de lamentation accompagnant les funérailles. Élément lyrique du deuil, ces psalmodies composent la dimension sonore de la parade funèbre. Je ne développerai pas ici la place existentielle de la finitude au sein dans la création, mais commencerai par évoquer quelques expositions qui abordent le sujet de la mort de manière particulièrement frontale. Puis nous quitterons les cris et les élégies pour nous focaliser sur le silence de ce qui gît. Dans cette configuration de corps inanimés simplement là, je retrouve cette étrangeté funeste qu’est l’art de l’installation, délicatesse qui me passionne, nature morte

Sophie Calle dans la Friche du Palais de Tokyo à Paris

Kiki Smith à la Galerie Lelong à Paris

Saâdane Afif à l’Espace 315 au Centre Pompidou à Paris

Jenny Holzer à la Galerie Yvon Lambert à Paris

Sally Mann à la Galerie Karsten Greve à Paris

Mark Dion à la Galerie In Situ – Fabienne Leclerc à Paris

Louise Hervé & Chloé Maillet à la Galerie Marcelle Alix à Paris

Pas évident d’opérer une transition après trois numéros indiens qui partageaient l’exotisme d’un séjour dépaysant. De retour à Paris, la ville semble vide, les rues étroites, la circulation étrangement hostile et la température, polaire. Une certaine grisaille englobe toute la cité. Mais comme tout aléa météorologique, il suffit de s’équiper convenablement pour réussir à en jouir. Palettes éteintes et ambiances funestes agrémenteront notre présente sélection rendant compte d’une actualité parcourue avec écharpe et parapluie pour finalement retrouver le plaisir d’apprécier une mélancolie spectrale.

Antoine Marquis à la Galerie Benoît Lecarpentier à Paris

Claire Tabouret à la Galerie Isabelle Gounod à Paris

Christian Boltanski dans la Nef du Grand Palais à Paris

Anne Laure Sacriste à Micro Onde à Vélizy-Villacoublay

Wall & Floor à la Galerie Almine Rech à Paris

Claire Morgan à la Galerie Karsten Greve à Paris

Esthétique des pôles – Le testament des glaces au Frac Lorraine à Metz

J’installe ce numéro entre deux récents évènements parisiens qui souligne officiellement, s’il le faut, la réhabilitation du statut du dessin contemporain, la question du dessin historique ayant l’air réglée par un marché déjà très établi. Le Salon du Dessin Contemporain réunissait une cinquantaine de galeries sur les quatre étages d’un immeuble anonyme du 8e arrondissement. Slick Dessin conforta sa position alternative en fuyant le format de la foire pour proposer neuf agréables cabinets. Tous deux participaient à la délimitation du territoire dessiné, « action de tracer des marques sur un support » (Wikipédia). A notre tour de définir les bornes de ce médium, sans hésiter à s’aventurer au-delà.

Guillaume Dégé chez Semiose Galerie à Paris

Marie Darrieussecq & AnneFerrer à la Galerie Nathalie Obadia à Paris

Goya Graveur au Petit Palais à Paris

Tanc au Studio 55 à Paris

I/you grit my/your teeth à l’Atelier Cadrenas Bellanger à Paris

Philippe Apeloig à l’Espace Topographie de l’Art à Paris

Connecting thread à la Galerie Karsten Greve à Paris