archive

Archives de Tag: Galerie Dominique Fiat

Accompagnant plus ou moins le mois de novembre dévolu au sensible médium, une flopée d’expositions de photographes ont vu le jour, en plus de l’actualité des galeries déjà spécialisées dans le domaine. Je tiens à partager avec vous aujourd’hui celles qui ont particulièrement marqué ma propre pellicule. Une promenade à Paris Photo, important rendez-vous annuel se tenant au Carrousel du Louvre, cristallisera davantage encore le relatif sectarisme adopté par le monde de la photographie au sein de la grande religion de l’art. Quel autre médium peut-il se vanter de jouir de son propre salon ? Mon plus grand étonnement quant à cette singulière contrée de la création demeure la profonde expertise que semble arborer tant ses amateurs que ses marchands qui ne partagent pas ce sophisme que l’on rencontre souvent sur le marché. Et l’édition 2009 de la foire honorait les productions iraniennes et arabes : je n’ai aucunement tenu compte de cette piste pour notre sélection.

130 portraits de la comtesse de Castiglione à la Galerie Baudoin Lebon à Paris

La subversion des images au Centre Pompidou à Paris

Felten-Massinger à la galerie michèle chomette à Paris

Guillaume Janot  à la Fondation d’Entreprise Ricard à Paris

Louise te Poele chez Saffir, galerie nomade à Marseille

Jackie Nickerson à la Galerie Dominique Fiat à Paris

Paranthèses 2009 à la Maison de la Cure à Saint-Restitut

Publicités

La rentrée parisienne implique une effervescence comme celle qu’accompagnerait le printemps, première saison d’un cycle où l’on voit poindre les têtes de programmation des galeries après l’hibernation de l’été. En comparaison aux évènements estivaux, une certaine frilosité se fait sentir, plus dans l’effort (moindre) de commissariat que dans les oeuvres elles-même. Mais nous savons bien combien celles-ci sont dépendantes de leur contexte au point de parfois sérieusement en souffrir. Cette humeur n’empêche pas d’être surpris par une relative prédominance d’un intérêt porté vers l’objet et sa représentation, motivé par cette intention ferme de cerner ses caractéristiques, ce qui fait qu’un objet est objet, plus ou moins indépendamment du sujet que nous sommes. Rappelons ici des définitions de l’objectal : « qui se rapporte à un objet indépendant du moi » ou « relatif à la reconnaissance de l’objet en tant qu’ensemble homogène et distinct des perceptions contiguës ».

René Wirths à la Galerie Daniel Templon à Paris

Lure à la Galerie Frank Elbaz à Paris

Philippe Gronon à la Galerie Dominique Fiat à Paris

Patrick Faigenbaum à la Galerie Nathalie Obadia à Paris

Gitte Schäfer à la Galerie Chez Valentin à Paris

Jedediah Caesar à la Galerie Nathalie Obadia à Paris

Pieke Bergmans à la ToolsGalerie à Paris