Joël Riff, l’homme aux 20 000 expos

Par Agathe Cordelle
le 23.03.2014
sur Orange expo musées
Lire l’article dans son contexte original

Interview de Joël Riff, chroniqueur de Curiosité

Depuis le 27 Septembre 2004 à 10h, Joël Riff a un rituel. A l’époque jeune étudiant à l’école supérieure des arts appliqués Duperré, il prend au pied de la lettre les recommandations de l’équipe pédagogique qui l’accueille le jour de la rentrée : « Le meilleur moyen de suivre notre temps, c’est de suivre les arts plastiques. Ne soyez pas naïf et déconnectés. ».
En élève consciencieux, Joël se promet de voir chaque jour une exposition d’art plastique. Et cela fait dix ans qu’il s’y tient. Ces centaines de visites ont donné lieu à des chroniques, Curiosité. Puis à du commissariat d’exposition, réalisé en duo avec un camarade d’école, Mathieu Buard. 2013 a vu naitre Studiosité, un ambitieux projet d’archives de catalogues. Et depuis février 2014, Joël a ajouté une nouvelle corde à son arc : il donne chaque mercredi une conférence sur l’art contemporain dans une librairie/restaurant/galerie du 11ème arrondissement de Paris, düo.

Visiteur, commissaire, auteur … quel est votre métier ?

Le métier que je revendique, c’est celui de curieux. Ce métier s’inscrit dans différents formats : la visite, l’archivage et le partage.
C’est depuis une conférence offerte par Lionel Balouin, le directeur de la galerie Edouard Manet de Gennevilliers, que je me définis comme un Curieux. Cette conférence était mon intronisation dans le milieu de l’art, et il fallait bien que je trouve un terme pour me présenter. C’est devenu ma signature. Pour clarifier mon propos, j’ai toujours été rigoureux et opiniâtre dans mes engagements.

A qui s’adresse votre chronique Curiosité ?

Curiosité est née en 2008 avec l’idée de présenter chaque lundi 7 expositions à un réseau d’abonnés. Mon but n’est pas de parler au plus grand nombre, mais de partager mes recommandations avec une audience ciblée. Je suis très loin de l’annonce de masse.
Mon lectorat fait confiance à cette chronique. Mes lecteurs ont un métier qui leur prend du temps et n’iront pas voir toutes les expositions ; alors ils veulent savoir ce que j’en retiens.

Comment le cycle de conférences Curieusement a-t-il commencé?

L’équipe de düo m’a offert un cadre pour raconter en une heure tous les éléments que j’ai appris pendant la semaine. C’est un discours sur le ton de la confidence, moins policé que ce que l’on écrit. J’y intègre les catalogues d’exposition que j’ai pu cueillir pendant la semaine.

Comment « se mettre » à l’art ?

La chronique, les conférences et tout ce que je peux faire sont destinés à un public bienveillant qui se dit que la création d’aujourd’hui est essentielle. Je ne perds plus mon temps à convaincre ceux qui ne le croient pas.
La grande formule pour entrer dans l’art, c’est la confiance en soi. Et cela n’est pas toujours évident : il y a une forme de peur à se faire confiance. Mais il faut le faire. C’est un très bel enseignement de se dire qu’un artiste vivant aujourd’hui dans le même monde que moi partage quelque chose. A moi de m’en saisir.
Pour se mettre à l’art contemporain, il suffit d’être contemporain et de croire au pouvoir de cette contemporanéité. Voir une exposition, c’est mon journal de 20h.

Vous vous déplacez en galerie et partagez vos visite par mail : l’expérience vécue, c’est important ?

La visite en galerie et le format web ne sont pas du tout la même chose. J’enseigne la culture visuelle à l’école Duperré, et je rappelle souvent à mes élèves qu’un visuel d’œuvre n’est pas l’œuvre. La documentation numérique ne remplace en rien l’expérience de l’exposition.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s