Chronique – Carte blanche à Curiosité

Présentation sur le parvis de la villa Noailles à Hyères
du 27.04 au 27.05.2012
dans le cadre du 27e Festival international de mode et de photographie
Accéder à la rubrique sur le site de la villa Noailles

À la villa Noailles, la Chronique Curiosité prendra une ampleur nouvelle tout en insistant sur ses valeurs que sont l’assiduité et l’exigence iconographique. Ainsi, douze artistes seront invités à afficher une œuvre imprimée offerte sur le parvis. Chaque auteur aura été distingué dans un numéro d’un mois différent de l’année 2011, composant de cette manière un regard mensualisé sur un an de chroniques.

Curiosité is an observer of trends in contemporary art. Each Monday it compiles for its subscribers an illustrated selection of seven exhibitions which it has visited. This weekly review, through its systematic coverage, acts as a filter for current artistic events in Paris, France, and internationally. Each edition is a reflection of the quality of its archive, which is cultivated from visiting more than two hundred exhibitions each month, thus attesting to both the necessity as well as the satisfaction gained from sharing this commitment. This impetus for dissemination will take on a new dimension at the villa Noailles, whilst still highlighting its values: assiduity and iconographic standards. Thus, twelve artists will be invited to exhibit a print of one of their works, to be displayed in the villa’s forecourt. The chosen artists will have all featured within a different issue from each month of 2011, resulting in a monthly overview of a year’s worth of chronicles. Time will thus be partitioned into images.

Texte extrait du catalogue du vingt-septième Festival international de mode et de photographie à la villa Noailles à Hyères

Il n’y a pas de tendances, dans le sens où les studios trop souvent les exploitent. La synthèse du monde ne se fait pas en compilant la programmation de trois musées aux dernières pièces des poulains de quelques galeries mondaines. Être attentif à l’actualité des formes nues demande un tout autre engagement, visant l’expérience d’une sorte d’exhaustivité tout en rencontrant l’émergence hors des circuits convenus. De là, s’impose le constat d’une somme de singularités irréductibles. La tendance, est tentative ou tentation.

Plutôt qu’une série de commentaires isolés, la fréquence hebdomadaire de la Chronique Curiosité invite à une relation suivie avec le flux de l’offre artistique. Je m’emploie à parcourir puis archiver deux cents cinquante expositions par mois, avec la conviction que des choix ne se précisent que dans une réelle prospective. La juste sélection s’effectue dans le nombre.
À la villa Noailles, cet élan prend une ampleur nouvelle tout en insistant sur les valeurs de mon support que sont l’assiduité et l’exigence iconographique. Ainsi, douze artistes affichent sur le parvis une œuvre imprimée. Leurs contributions résonnent dans le contexte du Festival, sans cependant y appartenir littéralement. Et cette marge permet d’éclairer un champs comme l’autre. Car légitimer encore les rapports entre œuvres et objets est une entreprise ennuyeuse. Sacrifions d’inutiles paragraphes pour nous entendre d’emblée sur la cohabitation heureuse de ces deux genres nécessaires à un environnement humaniste. Dépassons les à-priori du piratage et de l’intéressement pour nous enthousiasmer ensemble, et simplement, du rayonnement généreux de la création, ici comme là.

Chacun confirme l’importance d’être attentif à l’art contemporain tout en déplorant l’incapacité d’en suivre rigoureusement l’avancée. Mon expertise s’engage en cette place-même, pour accomplir un désir de curiosité et en redistribuer le fruit. Être présent au présent. Et finalement, toujours, voir à travers soi pour les autres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s