2013 semaine 49 – Anticomania

Le modèle antique socle le classicisme, qui trouve au fil des siècles des avatars sans cesse renouvelés. Toujours, la référence hellénique s’impose. L’art grec représente naïvement la transition occidentale du sauvage à l’esthète. Un récent séjour en Attique confirme l’émotion vive à rencontrer des sommets de beauté visibles au Parthénon ou au Musée archéologique, et à plus généralement faire l’expérience sensible du magnétisme bien vigoureux de l’Acropole sur la cité qu’elle domine. Je rédige ce numéro entre deux zones de turbulences du vol reliant Athènes à Paris. Son sommaire témoignera de la résonance des actualités des deux villes, digérant un patrimoine omniprésent ici, fantasmant un héritage légitime là.

Afresh par Daphne Dragona, Tina Pandi & Daphne Vitali au Emst à Athènes

Auguste Rodin au Musée Rodin à Paris

Notemple par Hope à The breeder gallery à Athènes

Agora – 4th Athens biennale à l’ancienne bourse et à Camp à Athènes

I’ve lost my marbles par Barbara Sirieix chez Totál à Athènes

Phil Thompson à la Galerie Xpo à Paris

The system of objects par Andreas Angelidakis à la Deste foundation à Athènes

Messages envoy&AOk-s-2969

Bill Balaskas, Parthenon rising, 4’02, vidéo, 2010 –
Courtoisie de l’artiste et de la galerie Kalfayan

Le numéro complet est disponible sur abonnement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s