2008 uge 50 – København #2 – Pressemeddelelse

Nous poursuivons notre triptyque danois par ce deuxième volet qui s’attardera davantage dans les quartiers pittoresques. Partant du Børsgraven puis du Nyhavn, canaux animant le centre-ville et bordés d’édifices historiques et de maisonnettes aux frontons colorés, nous remonterons la Bredgade, majeur axe rectiligne et désuet investit par les antiquaires, reliant le cœur urbain au Kastellet, citadelle au pied de laquelle est échouée den Lille Havfrue, la Petite Sirène, pas aussi ridicule que le disent les ragots, triste figure mélancolique isolée sur un industriel horizon portuaire fumant. Tout le parcours est bien-sûr ponctué de manifestations participant à la délimitation de cette scène copenhagoise que nous cherchons à appréhender, stimulée tant par des artistes internationaux que des natifs locaux et élargie dans ce numéro au design et à l’architecture. Notre mot de la semaine accompagnant l’intitulé de cette chronique, malgré l’évidence de son préfixe, demeure fantastique lorsqu’il est prononcé par l’employé d’accueil d’un lieu d’exposition et est à traduire par communiqué de presse.

Kara Walker au Kunstforeningen GL Strand à Copenhague

Lars Arrhenius & Johannes Müntzing à la Galleri Specta à Copenhague

Caspar David Friedrich kom… à la Kunsthal Charlottenborg à Copenhague

Sebastian Dacey à la Galleri Mikael Andersen à Copenhague

Christin Johansson à la Galleri Køppe à Copenhague

Ulrik Weck à la Galleri Christina Wilson à Copenhague

Mvrdv à Copenhague

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s