2008 semaine 48 – Hispano-luso-americanisme

Novembre oblige, nous commencerons par aborder notre hebdomadaire propos à travers le médium photographique. Mais l’actuel prétexte thématique est autre : il s’agira de concentrer son attention sur ce qu’en strict germain j’amalgamais comme la création contemporaine espagnole alors que les artistes qui la composent, qui certes partagent sûrement quelque ancêtre colon de la péninsule ibérique, sont originaires d’un vaste territoire s’étendant de Barcelone à Salavador de Bahia, zone d’un incompréhensible exotisme pour moi, ce qui mérite et motive donc bien au moins une chronique pour mieux cerner les diversités qui rayonnent aujourd’hui d’un même historique barbare héritage.

Jordi Colomer au Jeu de Paume à Paris

Gerardo Custance à la Galerie Polaris à Paris

Usages de l’ombre et de l’arc-en-ciel à la Maison de l’Amérique Latine à Paris

Mexico : expected / unexpected à la Maison Rouge à Paris

Damian Ortega au Centre Pompidou à Paris

Seja Marginal, Seja Heroi à la Galerie Georges-Philippe&Nathalie Vallois à Paris

José Damasceno à l’Espace Topographie de l’Art à Paris

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s